Bien manger, ma résolution de 2015!

Mais que signifie bien manger? Une alimentation saine et équilibrée doit générer du plaisir et comprendre des aliments variés, de bonne qualité, consommés dans les bonnes proportions, sans interdits ou régimes stricts en respectant ses signaux de faim et de satiété.

Bien manger, ma résolution de 2015!

Or, pour adopter et maintenir de saines habitudes alimentaires, il importe de bien comprendre les facteurs qui influencent le contenu de notre assiette et la quantité d’aliments que nous consommons pour ainsi pouvoir agir sur ce qui est modifiable!

Ces modifications peuvent concerner aussi bien les aliments eux-mêmes (des aliments de qualité, moins transformés etc.) que notre rapport avec eux (aspects psychologiques, perceptions), notre environnement, nos habitudes de vie ou nos habitudes alimentaires (respect des signaux de faim et de satiété, régularité, organisation etc.)

Observer, comprendre et agir sur les déterminants de la saine alimentation…

Habitudes de vie

Concilier travail, famille, loisirs, vie sociale, et de saines habitudes de vie peut s’avérer un défi de taille pour plusieurs d’entre nous. Des journées de travail prolongées, des horaires en rotation ou un travail sur la route influencent non seulement le contenu de notre assiette, mais aussi, la façon dont nous expérimentons l’acte de manger. De plus, bien que la pratique d’activité physique et de loisirs s’inscrivent dans un mode de vie sain, la malbouffe est trop souvent le seul choix offert dans la plupart des installations sportives et récréatives, complexifiant ainsi, l’accès à des aliments sains. Par ailleurs, une grande majorité d’entre nous  verrons la nature et la quantité des aliments que nous consommons varier  selon les circonstances des évènements sociaux auxquels nous participons (souper gastronomique vs soirée hockey entre amis)!

Comprendre les mécanismes qui guident nos choix alimentaires est important pour consommer en toute connaissance de cause, ce qui ne veut pas dire avoir une alimentation parfaite, mais savoir ce que l’on fait et ce que cela implique.

 Environnement et perception

Inondé d’informations en matière de nutrition et de publicités présentées par les géants de l’industrie, chacun d’entre nous possède un bagage variable de connaissances en matière de nutrition en plus d’avoir des peurs, des mythes ou des fausses croyances qui influencent directement le contenu de notre assiette. À cela s’ajoutent l’accessibilité des aliments et leur coût qui déterminent également, la nature, la quantité et la fréquence de consommation de ces derniers.

Se renseigner auprès de sources d’informations alimentaires fiables et développer des stratégies permettant l’accès à des aliments sains sont les assises d’une alimentation saine et réfléchie.

 Aspects psychologiques

Manger ses émotions ou encore éprouver des émotions négatives telles que la culpabilité après avoir mangé un aliment « interdit » est une représentation de la relation ambivalente avec la nourriture vécue par plusieurs. Avoir des comportements compulsifs ou restrictifs, manquer de motivation pour faire un changement durable ou ne pas reconnaitre la faim physiologique (vraie faim) de la faim psychologique (fausse faim) sont autant d’aspects psychologiques qui doivent être pris en compte lors de l’amorce d’un changement de comportement alimentaire.

 Habitudes alimentaires

Une assiette équilibrée, avec des aliments de qualité dans les bonnes proportions, cela se planifie!

 Pour contrer l’attrait grandissant pour les repas déjà préparés et la restauration rapide en raison de notre rythme de vie effréné,  il faut planifier le menu de la semaine et  organiser l’achat et la préparation des aliments selon les horaires et les activités de chacun.

Manger à heure régulières, apprendre à reconnaître et à faire confiance à nos signaux de faim et de satiété et mettre de côté les régimes ou les quantités prédéfinies  permettent de répondre à nos besoins personnels qui sont uniques et propres à chaque individu.

 Vous aurez compris que pour arriver à bien manger en 2015, il importe de;

  • Développer un regard critique sur l’alimentation
  • Identifier les barrières susceptibles de nuire à l’atteinte de votre objectif
  • Miser sur ce qui est modifiable (développer des stratégies, trucs et astuces)
  • Viser un petit changement spécifique à la fois afin de pouvoir le maintenir dans le temps

 Un professionnel de la santé tel qu’un(e) diététiste / nutritionniste, membre de l’ordre professionnel des diététistes du Québec (OPDQ) peut vous soutenir dans votre démarche. N’hésitez pas à téléphoner à la Clinique Médicale Avenir Md pour prendre rdv au 450-688-6161 ou par courriel à info@avenirmd.com .

 

       Josée Borduas Dt.P.

       Nutritionniste - Diététiste

                         OPDQ : 4664

Partagez ce conseil santé!

Retour à la liste de conseils santé