Transpirer, moins c'est possible!

L’HYPERHIDROSE est une condition médicale invalidante, souvent méconnue, d’hyperproduction de la sueur, pouvant affecter de façon significative la qualité de vie des gens qui en sont atteints. Elle peut affecter différentes parties du corps, mais touche principalement les aisselles, le visage et les faces palmo-plantaires des mains et des pieds.

Transpirer, moins c'est possible!

Les patients gênés par cette condition hésitent souvent à consulter ou même à en parler à leur médecin.

On connait très mal la pathophysiologie sous-jacente à cette condition mais on croit qu’une dysfonction au niveau de la libération de l’acétylcholine reliée au système nerveux sympatique en serait la cause.

Il semblerait que plus des 2/3 des patients étant gênés par cette condition, rapportent une histoire familiale y étant reliée, suggérant une prédisposition génétique à ce problème médical.

La majorité des patiens se bornent à se procurer les différents produits en vente libre, souvent inefficaces et irritants (surtout ceux à base de chlorure d’aluminium), abîment leurs vêtements, se découragent et abandonnent les traitements. Ceci, sans compter l’embarras social qui peut en découler autant au niveau des relations interpersonnelles que dans le cadre d’un emploi.

Le Botox thérapeutique, utilisé dans le cadre du traitement de l’hyperhidrose, demeure une alternative intéressante et extrêmement efficace pour remédier à cette condition. La toxine botulinique, sous forme de multiples petites injections, a pour effet de bloquer temporairement la transmission de l’influx nerveux à la glande productrice de la sueur. L’effet  se maintient pour environ 6 mois.

Étant utilisé à des fins thérapeutiques, contrairement au Botox utilisé à des fins esthétiques, il est habituellement remboursé par de multiples compagnies d’assurance.

L’hyperhidrose est une condition médicale devant être reconnue et discutée lors de la visite médicale, Tout en s’assurant qu’aucune cause médicale telle endocrinienne puisse être à la source de ce problème, le médecin peut maintenant offrir une alternative de traitement pouvant contribuer à améliorer grandement la qualité de vie de la personne atteinte d’hyperhidrose.

 

Cette publication provient du Dre Isabelle Bessette, médecin généraliste à la Clinique Avenir MD

Partagez ce conseil santé!

Retour à la liste de conseils santé