Passer la navigation du site

Que prendre? Je suis enceinte et j'ai le rhume!

Par Dre Chantal Dubois Médecin spécialiste en gynécologie-obstétrique, Dre Dubois privilégie une approche humaine et personnalisée des patientes. Elle offre des consultations de gynécologie générale, des consultations obstétricales pré-conceptionnelles et des suivis de grossesse à la Clinique Avenir MD de Laval.

Que prendre? Je suis enceinte et j'ai le rhume!

Premièrement, il faut distinguer le rhume banal et la grippe (influenza), pour laquelle il existe un vaccin qui est, soit dit en passant, sécuritaire, même durant la grossesse.

Le rhume se présente souvent avec un nez qui coule, de la toux, de la congestion nasale et un mal de gorge. Il est rarement associé à de la fièvre, des courbatures, des symptômes généraux et une grande fatigue, contrairement à la grippe. De plus, le rhume ne comporte pas de risques particuliers pendant la grossesse, contrairement à la grippe, qui peut engendrer des complications plus significatives et même des hospitalisations dans certains cas.

Puisqu’il n’y a pas de traitement au rhume banal, le but est de soulager les symptômes qui vous incommodent en attendant que ça passe!

Vous pouvez sans problème utiliser de l’acétaminophène (Tylenol) pour lutter contre la fièvre et les douleurs. Les médicaments tels l’ibuprofène (Advil) et l’aspirine peuvent être pris sur une courte période lors du 1er et 2ème trimestre de la grossesse. Ils sont à éviter lors du 3ème trimestre.

Pour le nez qui coule, des antihistaminiques de 1ère génération (diphénidramine, chlorphénidramine) peuvent être utilisés au besoin.

Dans les cas de congestion nasale, il vaut mieux commencer par des gouttes d’eau saline et des inhalations de vapeur d’eau chaude additionnée d’huile d’eucalyptus. Si cela est inefficace, ou pour vous permettre de mieux dormir la nuit, vous pouvez utiliser, sur une courte période (3-5 jours), des décongestionnants en vaporisation nasale (Dristan, Otrivin).

Les décongestionnants en sirop ou comprimés contenant de la pseudoéphédrine sont à éviter lors du 1er trimestre de la grossesse mais peuvent, sous recommandation du pharmacien ou de votre médecin, être utilisés en dernier recours et pour une courte période, lors du 2ème et 3ème trimestre.

En cas de toux, les sirops à base de dextrométhorphane sont sécuritaires en grossesse. Si ceux-ci s’avéraient inefficaces, un sirop à base de codéine pourrait vous être proposé par votre médecin.

Pour les irritations de la gorge, les bons vieux remèdes de nos grand-mères tels l’eau chaude avec du miel et du jus de citron et les gargarismes avec de l’eau saline restent d’actualité. Ceux-ci soulagent et ont en plus, un effet antiseptique local… Sinon, sachez que les pastilles usuelles vendues en pharmacie sont sécuritaires durant la grossesse.

Finalement, il ne faut pas oublier les conseils de base: se laver les mains régulièrement, tousser/éternuer dans le pli du coude, plutôt que dans sa main, bien s’hydrater (eau, thés, tisanes, jus de fruits), se reposer et surtout, bien dormir (au minimum 8 heures par nuit).

Si vous êtes enceinte et que vous souffrez d’une forte fièvre ou de malaises généraux significatifs, il vaut mieux téléphoner à votre médecin ou à info-santé.

Patience et courage, la saison des rhumes ne fait que commencer!

Partagez ce conseil santé!

Retour à la liste de conseils santé